A propos du génocide Les Banu Quoraiza des temps modernes

Turquie Un père poursuit le ministère de l’Éducation pour incitation à la haine.
Un film de propagande sur les Arméniens est montré en classe
« Point de Bascule »

Un père turc courageux a déposé une poursuite contre le ministère de l’Éducation pour incitation à la haine raciale après que sa fille de 11 ans ait regardé un film

contestant que la Turquie ottomane ait commis un génocide contre ses citoyens arméniens en 1915. Le film, qui est montré dans les écoles du pays, présente brutalement des images explicites et allègue que les Arméniens ont commis des atrocités contre les Turcs.
Cette poursuite sans précédent s’attaque à ce que les militants des droits humains ont appelé la politique militariste de l’État d’endoctriner les élèves de Turquie jusqu’à la paranoïa raciste dans le but de préserver un statu quo nationaliste critiqué par l’Union européenne, que la Turquie souhaite joindre.

« Ma fille a été très troublée et effrayée par le documentaire et me demandait constamment si les Arméniens nous avaient coupés », a déclaré Serdar Kaya, un médecin de souche turque qui poursuit le ministère et l’école de l’enfant pour incitation à la haine raciale.

Certains députés ont soulevé l’affaire au Parlement. Le syndicat de l’éducation Egitim-Sen a condamné le film, et la Fondation pour l’histoire l’a rejeté comme étant de la propagande dénuée de fondement.

Les autorités de l’éducation disent que le film n’est plus distribué, mais les critiques affirment qu’il demeure au programme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s