Il n’y a jamais eu de persécutions de chrétiens en terre d’Islam. « Opprobre et Fourberie » !

L’interview du journal le temps d’algérie à l’imam : cheikh Bouamrane.
nous allons décortiquer cette interview point par point afin d’apporter toutes les preuves de la taqia pratiquée par cet imam et ses correligionnaires. on vous laisse la petite perle pour la fin…
TA : Quel regard portez-vous sur le phénomène des conversions au christianisme dans notre pays ? Ne pensez-vous pas que c’est une autre forme de harga ? « harga=fuite.
CB: Il n’y a aucune relation entre les deux phénomènes. Les jeunes qui veulent quitter le pays ne le font pas pour abandonner leur religion, mais pour des raisons sociales avant tout. Bien plus, lorsque les Algériens s’établissent à l’étranger, ils s’attachent encore plus à leurs valeurs spirituelles, de peur de se fondre dans les valeurs des sociétés étrangères.
TA: Ces derniers temps, un débat a été enclenché autour de la question des libertés religieuses, le culte chrétien en particulier. Qu’en pensez-vous et quels seront, selon vous, les résultats de ce débat ?
CB: La question de la liberté religieuse ne se pose pas chez nous, puisque l’islam a tranché là-dessus en laissant la liberté du choix aux hommes de croire ou de ne pas croire. Il dit à cet effet : «Vous avez votre religion et j’ai la mienne.» (Coran. S109, v6). Il dit aussi : «Qui veut croire, qu’il croit et qui ne veut pas croire, qu’il ne croit pas.» (Coran, V.18, s.29).
Du point de vue de l’islam, la foi est un choix intime et une conviction personnelle qui ne peut être imposée. Le Haut Conseil islamique a organisé tout récemment une conférence donnée par un jeune Algérien qui s’est converti au christianisme, par ignorance de l’islam, selon lui, et qui est revenu à sa religion après une longue et mûre réflexion. Ce jeune a fait les deux choix, de son plein gré, sans être forcé par quiconque. Telle est la vraie liberté religieuse. Il a écrit, depuis, un livre dans lequel il raconte son expérience.
TA: Ne pensez-vous pas que l’enseignement des sciences islamiques à l’école est mis en cause, sachant que ces jeunes qui se convertissent ont tous fréquenté cette même école ?
CB: Il y a aussi beaucoup de jeunes qui quittent l’école de façon précoce, sans terminer leur cursus scolaire et sans connaître à fond les principes de l’islam. Ils sont exposés à la propagande de certains missionnaires qui les induisent en erreur. Le jeune Algérien dont il est question plus haut a dit que l’ignorance des vraies valeurs de l’islam fut une des causes de sa conversion au christianisme. Il y a aussi des raisons sociales et économiques à ce phénomène. Il est évident également que l’éducation et l’enseignement jouent un rôle non négligeable dans cette optique.
TA: La Constitution garantit la liberté de culte. Comment expliquez-vous l’assignation devant la justice de certains non-jeûneurs et quelques pratiquants du culte chrétien ?
CB: La Constitution garantit la liberté de culte. L’islam aussi la garantit. Cependant, nous sommes dans un pays où l’immense majorité du peuple est de confession musulmane. Les minorités non musulmanes sont libres de pratiquer leur culte, mais elles ont le devoir de respecter la religion de l’Etat et les convictions de la majorité des Algériens.
TA: Certains chrétiens parlent de persécutions. L’islam n’est-il pas tolérant et assez ouvert sur les autres, de même que le Prophète (Qsssl) a toujours prêché le respect de l’autre. Qu’en pensez-vous ?
CB: Il n’y a jamais eu de persécution de chrétiens en terre d’islam. Le Coran reconnaît l’existence des gens du Livre que sont les juifs et les chrétiens. Aussi bien le Prophète (Qsssl), ses successeurs, que tous les dirigeants de la communauté musulmane, tous ont eu une attitude de tolérance et de respect envers les autres religions. Que ce soit Omar Ibn Al-Khattâb lors de la conquête de Jérusalem, Salâheddine Al-Ayyoubi, jusqu’à l’émir Abdelkader et Ibn Badis.
TA: Quel sont, selon vous, les dessous des deux extrémismes, à savoir l’extrémisme islamiste et l’extrémisme chrétien ?
CB: On trouve dans toutes les religions des extrémistes qui sont minoritaires, alors que la majorité est souvent formée de fidèles équilibrés, vivant sereinement leur foi. L’extrémisme n’a pas sa place dans l’islam qui est une religion du juste milieu ou médiane comme la qualifie le Coran.
TA: Comment peut-on vivre dans un monde de tolérance, de respect et d’acceptation de l’autre, surtout que le débat interreligieux est déjà enclenché ?
CB: Grâce au dialogue fructueux et au respect mutuel. Même s’il y a eu des guerres dans le passé entre les musulmans et les chrétiens, il y a eu tout de même de longues périodes de coexistence, avec des échanges et des relations à divers niveaux. Cela est souligné par de nombreux historiens, dont l’Allemande Sigrid Hunke, l’auteure du livre Le soleil d’Allah brille sur l’Occident. Ce climat de tolérance et de coexistence doit se poursuivre dans l’intérêt de l’humanité, à charge pour chaque civilisation de respecter l’autre sans vouloir lui imposer ses valeurs.
Source :
Le temps d’Algérie

Commentaires :
mensonges sur mensonges, ça s’appelle la taqia. mais malheureusement il n’est pas le seul et il est loin d’être un cas isolé. on sait que le mensonge est prohibé par toutes les religions, sauf que dans l’islam il est pratiqué à certaines conditions afin de cacher le vrai message… donc, c’est permis ! quel message me diriez-vous ?
On assiste ici à la fourberie édulcorée d’un musulman qui serine sans cesse le même message pour mieux endormir les adeptes musulmans d’une part et véhiculé son opprobre en se faisant passer pour un pacifiste d’autre part.
Tout en gardant un esprit critique et une vision rationnelle de cette interview, nous sommes horrifiés du degré de l’obscurantisme contenu dans ce message, bien qu’il ne soit pas visible au contraire extrêmement bien masqué, on déduit que l’art de la taqia fonctionne à merveille. Particulièrement lorsqu’il décline :

La question de la liberté religieuse ne se pose pas chez nous, puisque l’islam a tranché là-dessus en laissant la liberté du choix aux hommes de croire ou de ne pas croire. Il dit à cet effet : «Vous avez votre religion et j’ai la mienne.» (Coran. S109, v6). Il dit aussi : «Qui veut croire, qu’il croit et qui ne veut pas croire, qu’il ne croit pas.» (Coran, V.18, s.29).

il a doctement omis de citer tous les versets de cette sourate afin que tout le monde cerne mieux les choses.

109:1. Dis : « Ô vous les infidèles !

il s’adresse à certaine catégorie de gens, les infidels et les incroyants, ceux-là même qui ne croient pas à allah et mahomet. et ceux-là même qu’allah leur a promis les châtiments les plus horribles !

109:2. Je n’adore pas ce que vous adorez.
109:3. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
109:4. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.
109:5. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.

jusque là c’est juste des petits jeux de mots à l’arabe ancien… les poètes ont fait beaucoup mieux !

109:6. A vous votre religion, et à moi ma religion”.

le voici ce fameux verset ! le tout dernier de la sourate
Il se justifie avec un autre mais le tout début cette fois, et encore une fois il dédaigne citer la suite du même verset !

18:29. Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur”. Quiconque le veut, qu’il croit, et quiconque le veut qu’il mécroie”. Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent. Et s’ils implorent à boire on les abreuvera d’une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure !

Tiens, on commence à voir plus clair ! L’inanité de ces propos laisse dubitatif…

La Constitution garantit la liberté de culte. L’islam aussi la garantit. Cependant, nous sommes dans un pays où l’immense majorité du peuple est de confession musulmane. Les minorités non musulmanes sont libres de pratiquer leur culte, mais elles ont le devoir de respecter la religion de l’Etat et les convictions de la majorité des Algériens.

Quel menteur ! il en fait quoi avec les chrétiens persécutés, massacrés en égypte, iraq, algérie et tous les pays musulmans ? il fait quoi des histoires des non-jeuneur emprisonnés ?
regardons de près tous ces versets de son coran pour prouver le contraire de ce qu’il avance :
2:256. Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.
c’est le verset le plus fameux dans le coran que les musulmans servent à toutes les sauces ! mais le problème, il est unique dans son genre ! on a beau cherché, on en trouve aucun de semblable ! pourquoi se trouve-t-il là dans cette sourate plus précisément ? Apparremment, c’est un verset mecquois introduit dans cette sourate afin d’édulcorer et d’aténuer les propos contenus… c’est tout sauf un hasarre pour la simple et unique raison, que la sourate la vache est la plus violente de tout le coran. sa révélation s’est faite à médine pendant la 2’ème année du héjir, c’est-à-dire qu’elle comporte toutes les modifications de l’islam. c’est cette sourate qui régit la vie quotidienne du muzz…

  1. la sourate la plus longue du coran avec ses 286 versets
  2. le changement de la qibla de jérusalem à la mecque.
  3. le jeûne du ramadan a été révélé.
  4. le djihad a été préscrit.
  5. toutes les modalités du mariage, héritage ont été annoncées.
  6. l’ordre de tuer tous ceux qui ne suivent pas l’islam a été donné.
  7. plusieurs détails de la vie quotidienne ont été réglémentées.

voici les versets appelant à la violence opposés au dire de ce sieur :
2:39. Et ceux qui ne croient pas (à nos messagers) et traitent de mensonge Nos révélations, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement.
parfaite contradiction
2:89. Et quant leur vint d’Allah un Livre confirmant celui qu’ils avaient déjà, – alors qu’auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, – quand donc leur vint cela même qu’ils reconnaissaient, ils refusèrent d’y croire. Que la malédiction d’Allah soit sur les mécréants !
reconnaissance implicite des livres sacrées avant le coran ?
2:171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.
parole d’un dieu ? vous en êtes sûr ?
2:190. Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n’aime pas les transgresseurs !
on y est ! il est où cet appel tendre et amical, chacun sa religion et nulle contrainte en religion ?
2:191. Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
no comments…
2:193. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.
là c’est le summum ! relisez bien ce verset… exactement le contraire du verset 2:256. paradoxe total.
2:216. Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.
ça prête à rire.
2:221. Et n’épousez pas les femmes associatrices tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice, même si
elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu’Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu’ils se souviennent !
c’est la vraie discrimination ! ça va à l’encontre de ce que notre ami l’imam a radoté au tout début.
2:244. Et combattez dans le sentier d’Allah. Et sachez qu’Allah est Audient et Omniscient.
etc… etc… etc…
on a choisi juste quelques versets d’une seule sourate, ce livre maudit est truffé de contradictions et d’appel haineux et violents… si on dois continuer, il y a de quoi écrire des bouquins entiers…

On trouve dans toutes les religions des extrémistes qui sont minoritaires, alors que la majorité est souvent formée de fidèles équilibrés, vivant sereinement leur foi. L’extrémisme n’a pas sa place dans l’islam qui est une religion du juste milieu ou médiane comme la qualifie le Coran.

Sauf que les extrémistes des autres religions ne se font pas exploser dans chaque coin de rue !
on vient de démontrer que le coran n’a pas qualifié l’islam de religion de paix et blabla…

Grâce au dialogue fructueux et au respect mutuel. Même s’il y a eu des guerres dans le passé entre les musulmans et les chrétiens, il y a eu tout de même de longues périodes de coexistence, avec des échanges et des relations à divers niveaux. Cela est souligné par de nombreux historiens, dont l’Allemande Sigrid Hunke, l’auteure du livre Le soleil d’Allah brille sur l’Occident. Ce climat de tolérance et de coexistence doit se poursuivre dans l’intérêt de l’humanité, à charge pour chaque civilisation de respecter l’autre sans vouloir lui imposer ses valeurs.

ça s’appelle du foutage de gueule monsieur l’imam ! il n’y a pas un seul passage où il ne ment pas ! incroyable !
on sait à travers l’histoire que les minorités ont été chassées, persécutées, massacrées… alors d’où il ne sort la cohabitation … … …
pas étonnant qu’il fasse référence à l’écrivain allemande Sigrid Hunke, lisez plutôt qui était cette dame :

Sigrid Hunke était une femme écrivain de nationalité allemande surtout connue pour ses ouvrages sur les religions mais elle fut aussi une adepte du mysticisme nazi et du néopaganisme.
Elle écrivit Le soleil d’Allah brille sur l’occident (Allahs Sonne uberdem Abendland), et ne trouva aucun d’éditeur en europe occidental pour imprimer son livre. Son ouvrage fut finalement imprimé grâce à des subventions internationales arabes.
Sigrid Hunke wikipedia

La perle pour la fin

Il n’y a jamais eu de persécution de chrétiens en terre d’islam. Le Coran reconnaît l’existence des gens du Livre que sont les juifs et les chrétiens. Aussi bien le Prophète (Qsssl), ses successeurs, que tous les dirigeants de la communauté musulmane, tous ont eu une attitude de tolérance et de respect envers les autres religions. Que ce soit Omar Ibn Al-Khattâb lors de la conquête de Jérusalem, Salâheddine Al-Ayyoubi, jusqu’à l’émir Abdelkader et Ibn Badis.

« Il n’y a jamais eu de persécution de chrétiens en terre d’islam ». j’adore cette phrase elle explique tout…
il suffit de voir ce qui se passe ces jours en terre d’islam et ailleurs pas besoin d’en dire plus… mais ça dure depuis 14 siècles !
lisez le code d’omar :
ici
et
L’islam orthodoxe et les incroyants, le djihad

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s