Muhammad annoncé dans les Evangiles ? La bourde orthographique des musulmans.

Dans l’évangile de Jean, est annoncée la venue du «paraclet », soit l’Esprit Saint, devant descendre vers les apôtres après le départ de Jésus. Evènement fêté à la Pentecôte, fête suivant Pâques et l’Ascension de Jésus-Christ.

« Le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous communiquera toutes choses, et vous ferra ressouvenir de tout ce que je vous ai dit » (14,26).

« Il rendra lui-même témoignage de moi » (15,26).

« C’est votre avantage que je m’en aille ; en effet, si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous ; si au contraire je pars, je vous l’enverrai. Et lui, par sa venue, il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement… » (16, 7-8).

« Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière, car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. Il me glorifiera… » (16, 13-14).

« Paraclet » était un terme couramment employé par les Juifs hellénistes du 1er Siècle au sens d’intercesseur, de défenseur. L’Esprit, annonce Jésus, sera envoyé par le Père et le Fils et il aura pour mission propre de suppléer le Fils dans le rôle secourable exercé par celui-ci durant sa vie mortelle au profit de ses disciples. L’Esprit interviendra et agira comme substitut du Christ en tant que paraclet ou intercesseur tout-puissant.

Les musulmans instrumentalisent Jésus en le faisant prophète de l’islam, tout en interdisant aux musulmans de lire les évangiles qui seraient « trafiqués » par les Chrétiens. Mais quand ils peuvent tirer profit de leur interprétation toute personnelle des évangiles, ils ne se privent pas de le citer. Surtout quand ils voient dans l’annonce de la venue du Paraclet ni plus ni moins que Muhammad.

L’arabisante et islamologue Marie-Thérèse Urvoy a bien cerné l’entourloupe dans son ouvrage Abécédaire du christianisme et de l’islam (éditions de Paris, 2008), à l’entrée Esprit Saint page 69:

 « Le Coran récuse totalement l’idée de Trinité divine. Il parle seulement de l’ »Esprit du Saint» (Rûh al-Qudus) par lequel Dieu « a assisté » Isâ ibn Maryam (Jésus), et qui « a fait descendre » (du) Seigneur (le Coran) avec la Vérité, comme Direction et annonce pour les musulmans, afin de confirmer ceux qui ceux qui croient ». C’est aussi seulement « (S)on esprit » que Dieu a insufflé en Marie pour qu’elle conçoive, bien que vierge.

L’apologétique musulmane a cru voir dans le syriaque Mnahmânâ (qui traduit le grec « Paraclet »)le nom de Muhammad, ce qui est linguistiquement inadmissible (racines n-h-m et h-m-d respectivement), puis a pensé que le grec paraklètos était une mauvaise lecture pour périklutos (illustre, renommé, ce qui est la signification de Muhammad), ce qui soit reviendrait à traiter une langue indo-européenne comme une langue sémitique où priment les consonnes, soit découlerait de l’accusation d’ « altération » des textes lancée par le Coran contre les Juifs et les Chrétiens. »

Source

2 réflexions sur “Muhammad annoncé dans les Evangiles ? La bourde orthographique des musulmans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s