Quand la France défend certains islamistes et fait la guerre à d’autres islamistes

Dans quel monde vivons nous ?

Que se passe-t-il réellement en France ?

Des questions à en plus finir…

Dans un passé très proche la France a aidé les islamistes libyens à se débarrasser du tyran Qadafi, aujourd’hui elle continue à soutenir les islamistes Syriens en même temps elle fait la guerre aux islamistes du nord Mali…

Curieux et bizarres ces prises de position pour et contre les islamistes. comme disait Coluche :

« je ne suis ni pour ni contre bien au contraire. »

Si les gouvernements français étaient favorables à l’application de la charia comme dans certains pays, dans quel but voudraient-ils déloger les islamistes du nord Mali ?

Maintenant tournons la questions dans l’autre sens.

Si les gouvernements français faisaient la guerre à tous les islamistes, ne serait-il pas plus judicieux de commencer à nettoyer à l’intérieur de la France ?

Voilà bien des questions qui n’ont pas de réponses convaincantes.

Je souhaite au peuple français bien du courage, soyez solidaires.

Une réflexion sur “Quand la France défend certains islamistes et fait la guerre à d’autres islamistes

  1. « Dans un passé très proche la France a aidé les islamistes libyens à se débarrasser du tyran Qadafi, aujourd’hui elle continue à soutenir les islamistes Syriens », dit l’article…

    Où diable l’auteur a-t’il été chercher ça ???

    Étant résolument transfrontières et foncièrement libertaire, loin de moi l’idée de défendre tel ou tel gouvernement de ce pays —que ce soit Sarkozy hier avec la Lybie, ou Hollande aujourd’hui avec la Syrie ou le Mali…

    Mais il ne faut pas avoir la mémoire courte, et se rappeler la chronologie des évènements : la France, en Lybie, n’a pas été là-bas pour AIDER les islamistes ! Comme actuellement en Syrie, c’est d’abord une opposition composite, formée d’intérêts tribaux et de révoltes URBAINES —de la jeunesse du pays, notamment—, qui a, AU TOUT DÉBUT, levé l’étendard de la révolte ! ! !

    Ce n’est qu’après, en général une fois qu’ils eurent constaté que cette insurrection n’était pas un malheureux « feu de paille », que nos amis les fanatiques d’allaaah se sont mis en marche, et se sont INFILTRÉS dans le mouvement révolutionnaire !

    Et bien sûr, comme toutes ces engeances sont terriblement structurées (et surtout, contrairement au joyeux foutoir des premiers « inorganisés », elles obéissent au doigt et à l’oeil aux imams et autres cheikhs)… le résultat ne s’est pas fait attendre : noyautage, prise de contrôle, et prise de pouvoir au bout du pompon.
    Comme on le sait, la même chose est arrivée en Égypte et en Tunisie —où pourtant, là, la France n’intervenait pas !
    Pire : le MÊME processus est en train de se dérouler, sous nos yeux, en Syrie, où les islamistes n’attendent même pas la chute du dictateur local pour prendre, quasi-ouvertement, le contrôle de la rébellion…

    Au Mali, au moins, les choses sont moins inextricables. La cible est bien identifiée : ce sont les salafistes sunnites ultra-fanatiques de « aqmi », et des orgas ouest-africaines qui lui sont liées !
    Ici, il ne s’agit pas de foules (plus ou moins) floues et indéterminées politiquement, proies rêvées des infiltrateurs de tous poils : tous les « combattants » sont DÉJÀ des islamistes djihadistes déterminés !

    Quant à ce que deviendra le Mali une fois débarrassé de cette peste noire (tous les Maliens, d’après les témoignages, rejettent violemment aqmi —bien qu’étant eux-mêmes musulmans à 80%)… bien malin qui peut le prédire aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s