L’Allemagne doit se réveiller

L’Europe a été imprudente depuis des décennies. Conséquemment, l’Europe telle que nous l’avons connue depuis 1945 n’existe plus. Aujourd’hui, les élites affirment que la France et l’Allemagne doivent s’adapter à l’Islam, et non pas les musulmans à la civilisation occidentale. Les Occidentaux de souche européenne devraient s’intégrer aux vagues massives de réfugiés, disent-ils, et surtout, faire en sorte de ne pas rendre furieux les musulmans. Sinon, ces derniers risquent de se «radicaliser».

Lorsque l’immigration de masse a commencé, les Européens ne connaissaient pas l’islam. Ils ignoraient largement les cultures islamiques, si bien qu’ils ne pouvaient pas critiquer les islamistes de la même manière que ces derniers critiquent depuis des décennies les Européens «mécréants». Et contrairement aux Européens, les musulmans issus de l’étranger ne souffrent d’aucune culpabilité face au nazisme et au colonialisme passés. Ça leur a donné une liberté d’action politique qui a longtemps manqué aux Européens. Or, les Occidentaux de souche européenne doivent maintenant se réveiller.

La violence sexuelle en Allemagne a grimpé en flèche depuis qu’Angela Merkel a permis à plus d’un million de migrants, surtout des jeunes hommes d’Afrique et du Moyen-Orient, de s’installer au pays en 2015. Des actes de terrorisme ont maintenant lieu régulièrement.

«Les réfugiés de guerre et les réfugiés économiques envahissent notre pays. Ils apportent avec eux peur, terreur et tristesse. Ils violent nos femmes et mettent nos enfants à risque.» Voilà un énoncé que l’on retrouvait dans la description d’un groupe Facebook appelé «mouvement anti-réfugiés», créé par un couple en Allemagne. Le symbole du groupe était le drapeau allemand, dont la chancelière Angela Merkel elle-même semble peu fière.

Or, le couple qui a fondé ce groupe Facebook s’est fait traîner devant les tribunaux. Accusés d’incitation à la haine envers les migrants, ils ont été reconnus coupables de discours haineux.
http://www.breitbart.com/london/2016/…

Si vous écrivez quelque chose en Allemagne sur les réseaux sociaux qui risque d’offenser des musulmans, des Turcs, des Juifs ou des Africains, vous courez le risque d’être persécuté par la police et l’appareil d’État. Même d’aller en prison.
«On ne peut même pas exprimer une opinion critique à propos des réfugiés sans se faire traiter de nazi. Je voulais créer un forum de discussion où l’on peut discuter librement au sujet des réfugiés», a déclaré l’un des deux co-fondateurs du groupe Facebook lors de son procès, tout en précisant qu’il effaçait systématiquement tous les commentaires pro-nazi.
Le juge a dit que «la description du groupe consiste en une série d’amalgames sur fond de droite politique». Après avoir lu la condamnation à une peine de prison avec sursis de neuf mois pour l’homme, et à une amende de 1200 € pour la dame, le juge a dit: «J’espère que vous comprenez la gravité de la situation. Si je vous vois de nouveau en face de moi, vous allez vous retrouver en prison».

L’Allemagne n’est plus une société démocratique où les gens peuvent exprimer leur avis sur les événements.

Récemment, la police de Berlin a pris d’assaut dix appartements, sous prétexte que les résidents auraient publié des opinions « anti-migrants » sur Internet.
Les procès pour discours haineux tenu en-ligne ont augmenté rapidement à Berlin. En 2014, il y a eu 196 enquêtes portant sur des messages anti-migrants et xénophobes; alors qu’en 2015, il y a eu 289 cas.
http://www.breitbart.com/london/2016/…

Des enquêteurs de la police de Berlin ont mis en place un groupe chargé de travailler avec une organisation nommé Network Against Nazis, dirigé par une dame nommée Anetta Kahane, afin de surveiller les publications Internet en l’Allemagne. http://www.netz-gegen-nazis.de/ Or, Mme Kahane est une ex-agente de la Stasi (soit la police politique de la République démocratique allemande, d’obédience communiste),
https://en.wikipedia.org/wiki/Anetta_…

Les élites allemandes dictent au peuple ce qu’ils doivent penser – et quiconque transgresse le «politiquement correct» risque de se faire poursuivre, virer de votre emploi, et traiter de raciste, voire de nazi. Google, Twitter et Facebook, entre autres corporations, aident le gouvernement allemand à sévir contre ceux qui expriment des énoncés critiques tenus à l’endroit des migrants, ou même des décisions de Merkel.

Cette même politique régressive a conduit à la suppression du compte Facebook d’une jeune fille, Bibi Wilhailm, qui a osé exprimer ses inquiétudes au sujet des migrants, dire publiquement qu’elle ne se sentait plus en sécurité dans les rues de sa ville.
https://www.youtube.com/watch?v=-BCrL…
http://www.breitbart.com/london/2016/…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s